Sigur Rós et leur projet artistique


C'est le 26 mars que l'album Valtari se révèle par un premier titre envoûtant au clip obscur, sorte de plan fixe aux couleurs changeantes durant lequel circule un bateau dans les airs. La date de sortie y est annoncée, le 28 mai, date du grand retour du groupe islandais dont le dernier album remontait maintenant à 2008.

Quelle ne fut alors pas ma surprise en découvrant que le groupe choisit de développer un projet commun autour de ce nouvel album, sobrement intitulé "The valtari mystery film experiment", dont le but consisterait à permettre à des artistes d'illustrer un titre de l'album par des moyens qui seraient les mêmes pour tous (10 000$). Le groupe exprime ainsi sur la page officielle du projet : "Nous n'avons jamais songé à ce que résulte de notre musique une émotion pré-programmée. Nous ne voulons dire à personne comment se sentir ni ce qu'il faut en retirer. Avec les films, nous n'avons littéralement aucune idée de ce que les réalisateurs vont nous rapporter. Aucun d'entre eux ne savent ce que les autres font, on peut donc espérer quelque chose d'intéressant."  

Le premier clip du projet est publié le 25 mai et joue sur le rapport à la respiration, le titre de Sigur Ros traduit étant "Je respire". Un résultat saugrenu quasi-éducatif mettant un certain temps à démarrer avant de devenir plutôt cocasse. Il est réalisé par Ragnar Kjartanson -artiste ayant expérimenté dans l'art visuel et la musique- qui explique qu'il s'agit de la première vidéo pop utile de l'histoire.


Le second clip illustre le meilleur titre de l'album avec un petit bijou visuel. Une merveille passionnante d'un bout à l'autre mise en ligne le 6 juin. On la doit à Inga Birgisdóttir, diplômée en art et ayant déjà réalisé des clips pour d'autres artistes. Elle s'intéresse ici aux avertissements (traduction du titre Varúo) et s'est filmée en réalisant des signaux avant de s'insérer sur ce qui figure au départ être une carte postale.


La vidéo la plus connue, forcément, Shia Labeouf s'y met à nu physiquement et avec talent. Alma Har'el dirige ce couple plongé dans la destruction et force est de constater que le résultat créatif est un poil plus alambiqué que le reste. Un article du Wall Street Journal dans lequel on peut retrouver l'interview de l'artiste vous aidera à y voir plus clair dans ce nouveau clip publié le 18 juin.

Découvrez le tout nouveau clip dévoilé aujourd'hui. Noir et blanc épuré, travail qui s'apparente davantage à un travail photographique. Un résultat agréable et doux.


Partager

0 commentaires: (+add yours?)

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez réagir à cet article ? Allez-y :-)